Nederlanders.fr

Hèt netwerk van, voor en door Nederlandstaligen in Frankrijk - zegt het voort!

Om een huis te verhuren is het verplicht om deze diagnostiek te laten uitvoeren. Heeft iemand hier ervaring mee? Met name de kosten die hieraan verbonden zijn. Het gaat om een huis uit 2008 en een woonoppervlakte van 120m2

Weergaven: 702

Rubrieken,

Klik hieronder voor meer berichten in dezelfde rubriek.

20160319, Overheid, Woningen Algemeen

Reactie van leroux op 19 Maart 2016 op 22.42

La surface habitable d'un logement à louer Augmenter la taille du texte Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Diminuer la taille Poser une question sur le forum Poser une question sur le forum favoris Ajouter aux favoris Réagir Réagir La surface habitable d'un logement à louer Septembre 2009 Le Particulier n° 1040, article complet par MAZODIER (Caroline) Depuis la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion (loi Boutin, n° 2009-323 du 25.3.09), les bailleurs doivent mentionner, dans le contrat de bail, la surface habitable du logement. Cette obligation ne s’applique qu’aux baux d’habitation régis par la loi de 1989 et conclus après l’entrée en vigueur de la loi Boutin, le 27 mars 2009. Voici ce que recouvre la notion de surface habitable selon le code de la construction et les tribunaux. Mesurer la surface est désormais obligatoire pour les bailleurs Jusqu’en mars 2009, mentionner le nombre de mètres carrés d’un logement dans le contrat de bail était une simple option pour les bailleurs. Aujourd’hui, cette indication est devenue obligatoire pour tous les contrats de location nue conclus après le 27 mars 2009. Mais que faut-il inclure exactement dans la surface habitable ? Cette notion est définie à l’article R. 111-2 du code de la construction et de l’habitation. Il s’agit de « la surface de plancher construite », de laquelle il faut déduire « les surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres ». La loi précise plus loin qu’il ne faut pas non plus tenir compte des parties des locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètre, ni de la superficie des combles non aménagés, des caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, dépendances du logement, vérandas et autres volumes vitrés. Cette définition ne coïncide pas avec celle de « surface privative » issue de la loi Carrez (n° 96-1107 du 18.12.96), notion que les propriétaires sont pourtant plus habitués à manier, puisque sa mention est obligatoire depuis 15 ans dans les contrats de vente immobilière. Pas plus qu’elle ne correspond aux notions de « surface utile » utilisée par le fisc, ou de surface hors œuvre, nécessaire pour remplir certaines demandes administratives (voir p. 62-63). Que risquez-vous si le bail n’est pas conforme ? En principe, un contrat de bail qui ne comporte pas les mentions rendues obligatoires par la loi de 1989 (art. 3) est susceptible d’être annulé à la demande du locataire. Cela étant, un locataire a rarement intérêt à mettre fin au contrat de cette manière. En dehors de l’annulation, la loi prévoit qu’il peut demander l’établissement d’un nouveau bail, qui mentionne la bonne superficie. Mais un locataire s’estimant lésé par l’indication d’une superficie erronée peut-il également demander une réduction du montant du loyer ? Pour l’instant, les juges l’ont toujours refusé, car le prix du loyer ne dépend pas que du nombre de m2 dans le logement. De plus, ce renforcement de la loi de 1989 par la loi Boutin n’a pas été décidé dans un souci de protection des locataires, mais plutôt afin de faciliter l’instruction des demandes d’hébergement faites dans le cadre de la loi sur le logement opposable (loi Dalo n° 2007-290 du 5.3.07). En effet, l’indication de la surface habitable dans le contrat de bail permettra à l’administration de vérifier rapidement si une famille qui fait une demande dans le cadre de la loi Dalo est bien dans une situation prioritaire (du fait d’une « suroccupation » du logement).

Reactie van Jeannette op 21 Maart 2016 op 12.45

Het is dus geen verplichte 'diagnostique' begrijp ik uit het bovenstaande, je kunt het dus simpelweg zelf opmeten.... maar zelfs als je het niet doet of het klopt niet is er niets aan de hand begrijp ik uit het verhaal. Als je de 120m2 vermeldt komt het allemaal in orde.

Reactie van chantal op 21 Maart 2016 op 17.12

Merci  Leroux nou is mijn  frans niet zo geweldig dus ik begrijp maar een deel van het verhaal. 

Van Jeannette begrijp ik dat het dus niet verplicht is. Onze makelaar doet moeilijk.We hebben een nagenoeg nieuw huis te verhuren. Zonder kasten, gangetjes etc  dus ik denk dat we het maar laten bij de duidelijke tekeningen. 

Je reactie hieronder, dit zijn de huisregels. 

Je moet lid zijn van Nederlanders.fr om reacties te kunnen toevoegen!

Wordt lid van Nederlanders.fr

GA DIRECT NAAR:

ENTREPRISE | SPONSORS

© 2022   Gemaakt door: Anton Noë, beheerder en gastheer.   Verzorgd door

Banners  |  Een probleem rapporteren?  |  Privacybeleid  |  Algemene voorwaarden